Mai 68 : la métamorphose

La révolte populaire du printemps 1968 a eu des répercussions sur le mode de vie des Français. Les femmes, notamment, ont profité de la libération de certains esprits.

France 3

La comédienne Macha Méril, qui avait 27 ans en mai 1968, se souvient d'une période qui a coïncidé avec une certaine libération de la femme. "Je portais des robes de Courrèges, c'était aussi une affirmation de l'indépendance", explique-t-elle. Les garçons, eux aussi, profitaient de leur liberté en se laissant pousser les cheveux. La légalisation de la pilule contraceptive, en 1967, fut également un moment marquant pour les femmes. "J'ai l'âge d'avoir connu la vie sans pilule et avec pilule. D'ailleurs j'ai eu des déboires parce que sans pilule, les avortements étaient extrêmement périlleux", raconte Macha Méril.

Une "éclosion de créativité"

1968, c'est aussi une époque où les femmes travaillent de plus en plus. La presse féminine accompagne les débuts de la consommation de masse et les machines à laver et autres appareils d'électroménager sont présentés comme un "rêve". La révolution a également été esthétique, avec une "éclosion de créativité", selon les mots de Macha Méril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le feuilleton de cette semaine est consacré à Mai-68. Ce mouvement avait démarré dès le mois de mars à Nanterre. À l\'époque, les protagonistes avaient une vingtaine d\'années. Aujourd\'hui, ils reviennent sur cette période qui a marqué leur vie.
Le feuilleton de cette semaine est consacré à Mai-68. Ce mouvement avait démarré dès le mois de mars à Nanterre. À l'époque, les protagonistes avaient une vingtaine d'années. Aujourd'hui, ils reviennent sur cette période qui a marqué leur vie. (FRANCE 2)