Cet article date de plus de neuf ans.

Licencié pour avoir refusé de couper l'eau à des familles défavorisées

Plutôt que de couper l'eau à des familles qui ne pouvaient plus payer, il préférait les aider à négocier avec son employeur Veolia. Cet employé âgé de 48 ans, dont 20 années chez Veolia à Avignon, a été licencié début avril.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Autre)

Depuis 2006, cet employé de Veolia
dans le Vaucluse refusait de procéder aux coupures du compteur d'eau de
familles qu'il jugeait défavorisées. "De mauvais payeurs ", rétorque le responsable du secteur chez Veolia Bruno Challoin, et non des
foyers défavorisés. "Il préférait négocier avec les familles,
récupérait des chèques et leur conseillait de voir avec Veolia
" pour apurer
leurs dettes, estime au contraire le secrétaire général de la CGT du Vaucluse,
Thierry Lapoirie.

Licencié début avril

Au total, un millier de familles
auraient ainsi bénéficié de la clémence de cet homme de 48 ans, employé depuis
une vingtaine d'années par Veolia. La direction avait envoyé plusieurs rappels
de consigne à son salarié, et provoqué des entretiens de conciliation. Car "sur
sa fiche de poste, il y a cette mission
(de coupure de branchements, ndlr) et
nous sommes une société avec des règles, on ne choisit pas les tâches qu'on a
envie d'effectuer
", justifie le porte-parole de la direction.

L'employé reçu une lettre de
licenciement le 4 avril. Il a décidé de saisir le conseil des prud'hommes.

En 2012, un employé ERDF avait été traduit en conseil de discipline pour avoir refusé de couper le courant à une famille en grande précarité. Plusieurs milliers de ses collègues avaient signé une pétition de soutien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.