Le prince William et Kate ont choisi de ne pas partir "immédiatement" pour leur lune de miel

Après la soirée dansante au palais de Buckingham qui s'est prolongée jusqu'aux petites heures du matin, le couple a quitté le palais en hélicoptère samedi en fin de matinée... alors qu'était faite l'annonce que leur lune de miel se déroulera plus tard.

Départ du couple après la cérémonie de mariage
Départ du couple après la cérémonie de mariage (AFP. C.Radburn)

Après la soirée dansante au palais de Buckingham qui s'est prolongée jusqu'aux petites heures du matin, le couple a quitté le palais en hélicoptère samedi en fin de matinée... alors qu'était faite l'annonce que leur lune de miel se déroulera plus tard.

En effet, le nouveau duc de Cambridge reprendra son travail de pilote de sauvetage après le week-end, a annoncé samedi son secrétariat.

William et Kate ont quitté le palais de Buckingham où ils avaient passé leur première nuit de jeunes mariés, nourrissant les spéculations sur leur lune de miel.

"Après avoir passé un week-end dans l'intimité au Royaume-Uni, le duc retournera au travail comme pilote d'hélicoptère de sauvetage la semaine prochaine", ajoute le texte. Le couple "ne sera pas dans sa résidence d'Anglesey (dans le nord du Pays de Galles) ce week-end mais restera en Grande-Bretagne." "Le couple a demandé que son intimité soit préservée pendant le week-end, et pendant sa lune de miel", a indiqué le secrétariat du prince.

En l'absence d'informations, la machine à "gossips" (potins) s'est à nouveau emballée. William et Kate devraient partir ce samedi "pour un endroit chaud et ensoleillé" où ils peuvent "se détendre totalement et en privé", avait indiqué une source proche de la famille au quotidien The Daily Mail. La Jordanie était l'une des destinations les plus citées : une excursion privée aurait été réservée, notamment sur le site antique de Pétra. Kate aurait gardé un bon souvenir des deux ans qu'elle a passés dans le pays, étant enfant. Mais la proximité de la Syrie, déstabilisée par des manifestations réprimées dans le sang, pourrait rendre ce choix délicat. Ont également été évoqués l'île paradisiaque de Lizard, non loin de la Grande Barrière de corail, en Australie; le Kenya, où le prince a demandé la main de Kate, ainsi que les Caraïbes, que le couple fréquente régulièrement.

Dans un souci d'éviter de choquer, en cette période d'austérité et de crise économique, le couple pourrait privilégier une destination britannique, au moins pour une partie de la lune de miel, comme Balmoral, résidence écossaise de la reine Elizabeth II, ou les îles Sorlingues, en Cornouailles.