La SNCF met à la disposition des chercheurs toutes ses archives sur la seconde guerre mondiale

Dans un communiqué, la SNCF a annoncé qu'elle avait déposé copie de la "totalité" de ses archives numérisées de la période 1939-1945 au Mémorial de la Shoah à Paris, au centre Yad Vashem à Jérusalem et à l'Holocaust Museum à Washington. Une façon de tenter de mettre fin à la polémique sur le rôle de la compagnie ferroviaire dans la déportation des juifs.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Par cette politique d'ouverture et de facilitation de l'accès, destinée à faciliter le travail des chercheurs ", la SNCF entend "renforcer sa démarche de  transparence sur le passé de l'entreprise" . L'entreprise ferroviaire a en effet confié la copie de toutes ses archives au Mémorial de la Shoah à Paris, au centre Yad Vashem à Jérusalem et à l'Holocaust Museum à Washington. 

Des documents très attendus pas les chercheurs spécialistes de la Shoah. Un pas très important pour l'historien André Kaspi, même s'il s'interroge sur le contenu de ses documents. 

Il y a un an, le président de la SNCF Guillaume Pepy avait reconnu les
responsabilités de l'entreprise, qui fut "un rouage de la machine nazie
d'extermination"
.  La SNCF a transporté les 76.000 juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944.