Cet article date de plus d'un an.

La Poste : l’arrêt du timbre rouge, la fin d’une époque

Publié Mis à jour
La Poste : l’arrêt du timbre rouge, la fin d’une époque
La Poste : l’arrêt du timbre rouge, la fin d’une époque La Poste : l’arrêt du timbre rouge, la fin d’une époque
Article rédigé par France 3 - T. Curtet, T. Petit, Q. Gilles, A. Boulet
France Télévisions
France 3
Le célèbre timbre rouge va définitivement disparaître le 1er janvier. Depuis plus d’un siècle et demi, il accompagnait systématiquement tout notre courrier prioritaire. La Poste se numérise, un virage qu’elle estime inévitable, mais qui est loin de faire l’unanimité.

Pour que notre carte de vœux arrive à l’heure, il faudra s’y prendre différemment l’année prochaine. Le timbre rouge, qui propose d’acheminer notre prose en un jour, va disparaître au 1er janvier. Il sera remplacé par une lettre électronique. Nous taperons ainsi sur l’ordinateur un mail, qui sera ensuite imprimé par le bureau de poste le plus proche du destinataire. Mis sous pli, il sera distribué par le facteur. L’accueil de cette petite révolution est mitigé.  

Le prix du timbre rouge a augmenté de 148% en 10 ans 

"Tout ce qui est informatique, à 84 ans, j’ai terminé", déclare un homme au micro de France Télévisions. C'est donc la fin du timbre rouge, un usage en chute libre ; il a en effet été divisé par 14 en 12 ans. Mais La Poste fait encore rouler ou voler des avions, des trains et des camions pour le timbre rouge. Conséquence, son prix s'est envolé de 148% en 10 ans. Et la nouvelle lettre coûtera 6 centimes plus cher, soit 1,49 euro. Pourtant, le timbre fait partie de notre quotidien depuis 1849.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.