La grotte de Chauvet et les Climats de Bourgogne bientôt au patrimoine de l'Unesco ?

Selo Europe 1, la France a choisi ces deux sites comme candidats à l'inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco. Leur dossier sera examiné en juin prochain.

Quatre chevaux et un rhinocéros: voici une des peintures les plus célèbres de la grotte de Chauvet (Ardèche).
Quatre chevaux et un rhinocéros: voici une des peintures les plus célèbres de la grotte de Chauvet (Ardèche). (STEPHANE MARC / LE DAUPHINE / MAXPPP)

Une grotte vieille de 30 000 ans et des vignobles mondialement connus. La France a décidé de présenter la grotte paléolithique de Chauvet (Ardèche) et les "Climats de Bourgogne" comme candidats à l'inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco. L'annonce a été officialisée sur Europe 1 samedi 21 janvier par le ministre de la Culture Frédéric Mitterand. La candidature de ces deux sites sera examinée en juin prochain à Saint-Pétersbourg (Russie).

La grotte de Chauvet est une des plus vieilles grottes ornées jamais découvertes. Ses 400 peintures rupestres, qui représentent tigres à dents de sabres, chevaux ou paumes de mains humaines, ont jusqu'à 30 000 ans. Pour éviter qu'elle ne se délite, comme la grotte de Lascaux, la grotte de Chauvet est fermée au public. Est-ce une coïncidence ? Le ministère de la Culture a autorisé à titre exceptionnel le cinéaste Werner Herzog d'y tourner un documentaire en 3D, La Grotte des rêves perdus, sorti fin 2010. 

Rejoindre la Cité episcopale d'Albi et l'île de la Réunion

Les "Climats de Bourgogne" regroupent, eux, tous les vignobles de cette région qui renvoie à des noms fameux, tels que Beaune, Pommard ou Dijon. En bourguignon, le terme "Climat" signifie "terroir". Ce site tentera, avec la grotte de Chauvet, de connaître le même destin que la Cité épiscopale d'Albi (Tarn) et l'île de la Réunion, les deux sites français classés au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2010.

Voici la bande-annonce du film de Werner Herzog, La Grotte des rêves perdus.