Cet article date de plus de dix ans.

L'hébergement d'urgence prolongé jusqu'à fin mai

Le dispositif avait déjà été repoussé du 15 mars à aujourd'hui par le gouvernement de François Fillon. La nouvelle ministre de l'Égalité des territoires et du logement Cécile Duflot a décidé de maintenir l'hébergement d'urgence jusqu'au 31 mai.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Cécile Duflot, invitée
par Canal+, a présenté sa "première décision" . Elle s'adresse aux
sans domicile fixe et a été prise avec Marisol Touraine, ministre des affaires
sociales. Objectif : "suspendre la fin de la trêve hivernale et repousser au 31 mai toute décision" . Il faut "faire en sorte que
d'ici au 31 mai, on puisse garder des places et qu'on ne mette plus personne à
la rue"
, a estimé la ministre.

Aucune personne "ne sera remise à la
rue de façon brutale" (Cécile Duflot)

Pour cela, Cécile Duflot compte "mobiliser l'ensemble des acteurs pour faire en sorte que les places
dans les foyers d'urgence soient libérées par ceux qui ont droit à un logement
et accueillir les personnes qui sont en plus grande fragilité dans des lieux
d'hébergement de plus grande qualité"
.

D'abord prévue pour le
15 mars, la fin du dispositif d'hébergement d'urgence avait déjà été repoussée
par l'ancien ministre du Logement Benoist Apparu en raison
des élections présidentielles. La trêve hivernale pour les expulsions locatives
s'est quant à elle achevée le 15 mars. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.