Cet article date de plus de neuf ans.

L'anti-guide touristique français selon la presse étrangère

Violences en marge du sacre du PSG, agressions de touristes... Autant d'évènements médiatisés hors de nos frontières et qui pourraient ternir l'image de la France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Des touristes admirent la tour Eiffel, le 13 juillet 2007 à Paris. (CLEMENS BILAN / AFP)

Un des membres du staff de Bill Clinton, en voyage à Paris pour l'ONG Unitaid, a été victime, mercredi 22 mai peu avant 11h, d'un vol à la tire. Deux enfants lui ont dérobé les 300 euros qu'il venait de retirer à un distributeur sur les Champs-Elysées, selon les informations que le site 20 Minutes a obtenu de sources policières.

Cet évènement survient quatre jours après que le magnat du cinéma chinois Ziang Qiang s’est fait voler ses bagages dans sa résidence à Cannes. Le numéro 2 du China Film Group avait alors déclaré que "la sécurité publique en France [était] vraiment mauvaise", et que "face à une telle arrogance, il ne fa[llait] pas hésiter à ne pas venir à un tel festival !"

L'image de la France risque-t-elle d'être ternie ? Francetv info revient sur quelques événements particulièrement médiatisés à l'étranger.

Les pickpockets au Louvre

En avril 2013, The Guardian (en anglais) raconte que le musée du Louvre a été fermé à cause des pickpockets. "Plus de 100 agents de surveillance étaient en grève pour dénoncer les attaques de bandes organisées qui deviennent de plus en plus nombreuses et agressives", indique le quotidien britannique. L'agence Reuters (en anglais) expliquait elle le mode opératoire des pickpockets, qui "travaillent en groupes organisés" et peuvent "facilement abuser des touristes avant de se perdre dans la foule".

Des avertissement en plusieurs langues dans le métro, des panneaux affichés devant tous les monuments de la capitale, des conseils sur nombre de blogs de voyages qui parlent de la "ville lumière" (par exemple ici ou ici) ou sur le site de l’ambassade des Etats-Unis à Paris... Désormais, les pickpockets sont vus comme une tradition en France, mais ils n'empêchent pas la capitale française de rester la destination numéro un des touristes, selon le site Trip Advisor

Les touristes chinois agressés

Le 20 mars dernier, un groupe de 23 touristes chinois est détroussé peu après son arrivée à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Leurs passeports, billets d'avions et argent liquide ont été volés et le responsable du groupe blessé au visage. L’agression a fait beaucoup de bruit en Chine, et l’Association chinoise du tourisme s’est dite "préoccupée par la question de la sécurité des touristes chinois en France", rapporte le site Chinadaily.com (en anglais).

Le phénomène n'est pas nouveau, mais il semble prendre de l'ampleur. "Depuis environ six mois, il y a une croissance du nombre d'agressions", déclarait en mars au Figaro Tang Lu, directrice départementale pour la Chine à l'agence Chine Tourisme. Les groupes sont souvent dépouillés en sortant des cars touristiques, mais aussi dans les hôtels et restaurants. Et les touristes chinois, les plus dépensiers au monde en 2012 d’après CNN (en anglais), sont des "proies faciles", explique le site Marketing to China, une compagnie de marketing situé à Shanghaï"Ils portent beaucoup de liquide sur eux et se décident rarement à porter plainte."

Lors de sa visite en Chine en avril, le président François Hollande a même dû rassurer le gouvernement chinois, affirmant que les touristes n'avaient rien à craindre en France, relate le site Global Travel Industry News (en anglais). Pourtant, ces vols ne seraient pas un problème exclusivement français. Renlai Zhu, le directeur du site en chinois sur la capitale française YouParis.com, cité par France 24 (en anglais), tempère : "Oui, on constate une croissance de vols et agressions, mais ils existent également en Espagne et à Rome."

Les manifestations violentes du PSG et du mariage pour tous

La presse étrangère a également relayé abondamment plusieurs incidents récents dans la capitale française. Le 13 mai, des violences éclatent le jour de la célébration du titre de champion de France du PSG. En marge des affrontements avec la police, un groupe de jeunes s'attaque à un car touristique japonais près de la place de Trocadéro.  

Sur les images diffusées par BFMTV, on voit un homme qui parvient à ouvrir les différentes soutes contenant les bagages des touristes. A partir de-là, de nombreux autres pilleurs se jettent sur le bus.

La vidéo est reprise sur le web japonais, et le site américain Global Post (en anglais) n'hésite pas à rapporter que "l’image de la capitale française est ternie" .

Pourtant, ce sont des agressions à caractère homophobe qui ont fait couler le plus d’encre à l’étranger. "Le débat sur le mariage gay tourne à la violence", écrivait Al Jazeera (en anglais) le 12 avril. "La violence gagne de l’ampleur alors que la loi sur le mariage gay divise la France", analysait pour sa part The Guardian (en anglais), alors que Der Spiegel (en anglais) parlait d'une explosion de la violence et The Daily Mail (en anglais) mentionnait l’agression physique contre Wilfred de Bruijn.

Le site de conseils aux voyageurs du département d'Etat des Etats-Unis avertit désormais les personnes de la communauté LGBT que "même si la France est normalement une destination sûre pour les membres de la communauté LGBT, les médias et les organisations des droits de l’homme ont noté une augmentation des agressions homophobes en marge du débat sur le mariage pour tous".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.