Cet article date de plus de six ans.

L'alcool pendant la grossesse, un danger sous-estimé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
L'alcool pendant la grossesse, un danger sous-estimé
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une enquête de l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé démontre que les Français ne respectent pas toujours cette consigne.

Peut-on boire de l'alcool quand on est enceinte ? La question partage les Français. Dans un hôpital parisien, une maman qui attend son quatrième enfant reconnaît faire un petit écart de temps en temps. "J'avoue que pour des occasions précises, il m'est arrivé de boire quelques gouttes d'alcool, mais vraiment de manière très raisonnée", explique la jeune femme au micro de France 3.

Impact lourd

Trois Français sur quatre estiment que la consommation d'alcool pendant la grossesse n'est pas forcément nuisible pour le fœtus. Une erreur selon les médecins. Pour eux dès le premier verre, le risque est bien là. "L'alcool passe dans le sang de la mère, mais passe aussi dans le sang du bébé. Un verre d'alcool la mère va peut-être l'éliminer rapidement, mais le bébé il ne va pas être suffisamment mature au niveau de son foie pour l'éliminer", explique le Dr Patricia Diallo, Gynécologue Institut médical Montsouris. Selon les cas, les conséquences peuvent être terribles. Retard de croissance intra-utérine puis par la suite après la naissance, troubles de l'apprentissage et aussi un sur risque de fausse couche pendant la grossesse. Environ 8 000 enfants naissent chaque année en France avec des troubles liés à l'alcoolisation fœtale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.