Cet article date de plus de huit ans.

Ziad Takieddine arrêté dans l'Eurostar

Le Franco-libanais Ziad Takieddine, personnage-clé dans l'affaire de Karachi, a été arrêté dans le train qui le ramenait lundi de Londres vers Paris. Il n'avait pas l'autorisation de quitter le sol français, hors voyage d'affaires de 15 jours au Sénégal. Il sera présenté au juge Van Ruymbeke ce mardi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'homme d'affaires Ziad
Takieddine a été arrêté lundi, a-t-on appris de l'un de ses avocats ce mardi.
Il était dans l'Eurostar, entre Londres et Paris. Le Franco-libanais, intermédiaire
d'armement mis en cause dans l'affaire Karachi
, n'avait pourtant pas le droit de quitter le sol
français. Une autorisation de 15 jours lui avait été délivrée par la justice
pour "travailler ", mais uniquement au Sénégal. Il en aurait donc
profité pour se rendre en Angleterre, où réside sa famille.

Ziad Takieddine sera présenté
au juge Van Ruymbeke dans la matinée de ce mardi. Le magistrat pourrait
demander son placement en détention provisoire. Il soupçonne l'homme d'affaires de fuir le territoire français pour échapper à son probable procès. Au mois d'avril, lors d'une perquisition à son domicile, la justice avait découvert un passeport à son nom. Un passeport diplomatique de la République dominicaine. Ziad Takieddine avait alors été placé en détention provisoire avant d'être remis en liberté quelques mois plus tard.

Dans le dossier Karachi, le
Franco-libanais a été mis en examen trois fois pour recel d'abus sociaux, faux
témoignage et blanchiment aggravé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.