Cet article date de plus de huit ans.

Valls veut interdire les "réunions publiques" de Dieudonné

Le ministère de l'Intérieur a publié ce vendredi un communiqué dans lequel il "condamne avec fermeté les propos racistes et antisémites de Dieudonné" concernant deux journalistes. Manuel Valls dit étudier "de manière approfondie" les moyens d'interdire "des réunions publiques qui n'appartiennent plus à la dimension créative".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

L'humoriste est dans le viseur du ministère de l'Intérieur. Dans
un communiqué publié ce vendredi, Manuel Valls dit avoir "décidé d'étudier
de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d'interdire des
réunions publiques qui n'appartiennent plus à la dimension créative mais
contribuent à accroître les risques de troubles à l'ordre public
".

Pourquoi envisager l'interdiction des spectacles de l'humoriste
? Pas pour ses "quenelles" mais pour "les propos racistes et
antisémites de Dieudonné M'BALA M'BALA qui, après avoir visé le journaliste
Frédéric Haziza, s'en prend désormais à Patrick Cohen, journaliste à France Inter
".

Dans une vidéo diffusée la semaine dernière sur France 2,
Dieudonné lance devant son public hilare : "Tu vois, lui, si le vent
tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise. Moi, tu vois,
quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à
gaz... dommage
". En réaction, Radio France avait déjà annoncé le dépôt d'une
plainte en espérant l'ouverture d'une enquête pour "incitation à la haine
raciale
". Un motif pour lequel Dieudonné a déjà été condamné en appel à
28.000 euros d'amende en novembre dernier pour une chanson baptisée "Shoah
nanas
".

François Hollande a lui-même réagi contre les sorties de
Dieudonné. Lundi dernier, lors d'un discours devant le Conseil représentatif
des institutions juives de France, le chef de l'Etat avait affirmé sa volonté
de lutter contre "le sarcasme de ceux qui se prétendent humoristes et qui
ne sont que des antisémites patentés
". 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.