Une garde à vue sur mesure pour Serge Dassault

Le sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonne est entendu par la Police judiciaire à Nanterre depuis mercredi matin. Il s'agit de l'enquête sur un système présumé d'achats de voix électorales. Etant donné son âge, 88 ans, Serge Dassault bénéfice d'une garde à vue aménagée. L'élu est rentré dormir chez lui.

(Maxppp)

L'ancien maire de Corbeil-Essonne est interrogé depuis mercredi matin dans les locaux de l'Office central contre la corruption et les infractions financières et fiscales, à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Serge Dassault aura 89 ans le 4 avril prochain. Etant donné son âge, le sénateur UMP et patron du groupe aéronautique qui porte son nom, est rentré chez lui en soirée. L'audition reprendra jeudi.

Un médecin à ses côtés et une nuit à la maison

La garde à vue de Serge Dassault peut légalement durer 48h. C'est un marathon et certainement une épreuve physique pour cet homme de 88 ans, que la police judiciaire veut entendre sur des achats de vote présumés à Corbeil-Essonne, lors des municipales de 2008, 2009 et 2010. Les juges d'instruction ont proposé au sénateur UMP la présence d'un médecin à ses côtés. Exceptionnellement la garde à vue commencée un peu après 9h mercredi, a été interrompue en soirée, afin de permettre à Serge Dassault de rentrer chez lui pour y passer la nuit. La garde à vue reprendra jeudi.

Des locaux policiers, pas l'hôpital

Serge Dassault aurait pu être entendu dans un hôpital parisien, à l'Hôtel-Dieu où une salle est spécialement aménagée pour les auditions nécessitant une surveillance médicale. Cette solution avait été choisie en juin 2013, pour Bernard Tapie, lors d'une garde à vue sur l'arbitrage controversé sur la revente d'Adidas par le Crédit Lyonnais. Pour l'élu UMP et ancien maire de Corbeil-Essonne, l'alternative n'a pas été retenue par les juges ou voulue par l'élu, mais le face à face avec les enquêteurs pourrait être raccourci. Une mise en examen serait envisagée en soirée jeudi, avant la fin des 48h légales de garde à vue.