Une femme battue acquittée du meurtre de son mari

Verdict rare : la cour d'Assises de Nord a acquitté Alexandra Lange hier, femme battue de 32 ans qui avait tué son mari en 2009 à Douai. "Elle n'a rien à faire dans cette salle d'assises", a déclaré l'avocat général.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Il est peu fréquent dans une cour d'Assises d'entendre l'avocat général prendre fait et cause pour l'accusée. Hier pourtant, c'est bien lui, Luc Frémiot, qui a évoqué "le silence d'Alexandra Lange [...] fait de souffrance, de douleur, de cris, d'horreur, de colère, d'innocence". La jeune femme de 32 ans, victime de violences physiques et psychologiques pendant 11 ans, pourtant décide un jour de porter plainte, mais la police se contente alors d'une main courante. Et quand elle décide d'annoncer à son mari qu'elle le quitte, elle reçoit de nouveaux coups. Le 19 juin 2009, les coups de trop. Alors qu'il enserre son cou, elle saisit un couteau et frappe une fois. "C'était lui ou moi", dit-elle.

"D'habitude, on a rendez-vous avec ce type de victime à la morgue" Luc Frémiot

Un geste de légitime défense, a reconnu la cour d'Assises du Nord. Suivant les réquisitions de l'avocat général, la cour prononce l'acquittement. Luc Frémiot explique : "Cette fois-ci, c'est la victime de ces violences [conjugales] qui se retrouve dans le box à la place de l'accusée. Malheureusement, on a rendez-vous d'habitude avec ce type de victime à la morgue, déclare-t-il. Donc c'est un procès emblématique ".

Alexandra Lange, après le verdict, a demandé à récupérer ses quatre enfants au plus vite.