Cet article date de plus de huit ans.

Une BAC unique et renforcée à Marseille

En déplacement à Marseille depuis jeudi soir, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé vendredi la nouvelle organisation de la police phocéenne. Un changement qui passe, entre autre, par le renforcement du contrôle hiérarchique, un travail territorial et la création d'une BAC unique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

La police de Marseille devrait dans les jours à venir dévoiler un nouveau visage. Le ministre de l'Intérieur a confirmé vendredi la création d'une Brigade anti-criminalité unique, une semaine après avoir dissous l'équipe de jour de la BAC nord de la ville, dont 15 fonctionnaires ont été mis en examen pour une affaire de corruption. Objectif : faire tourner les effectifs dans la ville pour éviter que de mauvaises pratiques ne s'installent par endroits.

Renforcer le contrôle hiérarchique

La BAC réorganisée, qui a pris ses fonctions aujourd'hui, " fonctionnera sous un nouveau schéma " , a indiqué Pierre-Marie Bourniquet, directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP). Une nouvelle organisation des patrouilles devrait ainsi voir le jour et 165 policiers sont attendus en renfort. Parmi eux, 120 devraient prendre leur fonction dès le premier novembre dans le cadre des renforts annoncés à l'issue du comité interministériel du 6 septembre pour Marseille.

En parallèle, le ministre de l'Intérieur a estimé qu'il était indispensable de renforcer le contrôle hiérarchique de la police marseillaise. " Trop souvent des gardiens de la paix ou des gradés se
sont retrouvés seuls (...) On a besoin de commissaires et d'officiers
extrêmement présents auprès des agents comme des gradés
" , a-t-il insisté. À cette fin, trois nouveaux commissaires seront répartis sur les secteurs nord, centre et sud de Marseille. Chaque secteur sera alors composé d'un chef de secteur, un dévolu à la Sécurité publique et un troisième au judiciaire, le poste créé pour ces nouveaux arrivants.

Une nouvelle cellule éthique et déontologique

Mais pour le ministre tous ces dispositifs n'auront aucun sens " si l'ordre républicain n'est pas rétabli " . Une cellule* " de formation continue, éthique et déotonlogique "* doit donc être créée au sein de la police phocéenne. Cette cellule accueillera trois moniteurs de sport spécifiquement formés, du personnel de centre de formation ainsi que du cabinet d'audit et de discipline de la DDSP. 

Le renouvellement des modes d'organisation de la police marseillaise, intervenu après le scandale de la BAC nord et une vingtième victime de réglement de comptes, traduit la volonté du gouvernement de lutter contre la criminalité installée à Marseille. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.