Un médecin suspendu pour racket présumé de migrants à La Pitié-Salpêtrière

Un médecin soupçonné d'avoir racketté des migrants en situation irrégulière a été suspendu de ses fonctions à l'hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière. La décision, qualifiée de "très rare", a été prise par le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch et le directeur de l'hôpital et les faits vont être signalés à la Justice ainsi qu'au Conseil de l'ordre des médecins.

(L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le XIIIe arrondissement de Paris © maxPPP)

C'est un signalement effectué par un bénévole d'une association d'aide aux migrants qui a donné l'alerte. Un patient étranger en situation irrégulière lui a raconté avoir versé à plusieurs reprises des sommes d'argent en échange d'un certificat médical pour justifier une demande de titre de séjour pour raisons de santé.

Après une enquête interne, l'AP-HP soupçonne que d'autres patients auraient pu être victimes de ce chantage. L'administration a aussi identifié la présence d'un "intermédiaire" et précise que "de nombreuses autres personnes bénéficiaient de ce système".

"L'ensemble de ces faits, s'ils étaient confirmés, constituent des fautes lourdes que l'AP-HP ne peut tolérer en son sein", peut-on lire dans le communiqué de presse.