Cet article date de plus de neuf ans.

Un huissier tente, en vain, de remettre une "invitation" à témoigner devant la justice à François Hollande

Des soucis supplémentaires pour François Hollande. Une association de mutualistes, partie civile au futur procès d'un proche du président, souhaite que François Hollande témoigne à l'audience. Cette association a décidé de lui transmettre une "invitation". L'huissier, censé la remettre au chef de l'État, a trouvé porte close à l'Élysée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un huissier s'est présenté lundi à l'Élysée. Dans sa malette, une
"invitation" à témoigner au procès en appel de René Teulade, un
proche de François Hollande. L'huissier a dû rebrousser chemin sur ordre du
cabinet du président et de la garde républicaine sans pouvoir donner son papier au chef de l'État

René Teulade est l'ex-député suppléant de François Hollande en Corrèze. En
2011, il a été condamné en première instance pour des malversations au
détriment de la mutuelle de retraite de la fonction publique. Il doit être
rejugé en appel en mai prochain. En octobre dernier, le président de la
République lui avait rendu un vibrant hommage au nom de la "fidélité corrézienne".

"Moi président..."

Stéphane Bonifassi, l'avocat des plaignants, aimerait que le président s'explique
à ce sujet devant la justice. "Il ne peut pas être contraint à venir
témoigner, étant protégé par l'article 67 de la Constitution. Nous l'avons
donc invité à venir faire une déposition"
, explique l'avocat sur France
Info.

Dans le courrier que l'huissier a tenté de remettre au chef de l'État, Stéphane
Bonifassi "lui rappelle l'engagement qu'il avait pris lors du débat télévisé
avec Nicolas Sarkozy en déclarant 'moi président je ne me déroberai pas aux
convocations que voudrait m'adresser la justice'".

Récemment, l'avocat de René Teulade avait dénoncé les tentatives des partis
civiles de "faire du buzz" autour de cette affaire et
d'alimenter le sentiment du "tous pourris" .   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.