Cet article date de plus de neuf ans.

Un ex-trader condamné à rembourser 315 millions d'euros

Cet ancien trader de la Caisse d'Epargne a été condamné à deux ans de prison avec sursis. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Boris Picano-Nacci au tribunal, à Paris, le 3 décembre 2012. (JOEL SAGET / AFP)

Un ancien trader de la Caisse d'Epargne accusé d'avoir fait perdre 315 millions d'euros à la banque a été condamné lundi 28 janvier à deux ans de prison avec sursis pour "abus de confiance". Boris Picano-Nacci, 37 ans devra aussi rembourser cette somme perdue en plein krach boursier à l'automne 2008.

Un tel montant n'étant "pas possible" à rembourser pour un seul homme, la banque pratiquera "le recouvrement avec tact, intelligence et discernement", a annoncé l'avocat de la Caisse d'Epargne, Me Jean Reinhart. Selon lui, il conviendrait néanmoins que le prévenu verse "une partie même symbolique" de cette somme gigantesque.

Ce jugement intervient trois mois après la condamnation en appel de l'ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, à cinq ans de prison, dont trois ferme, et au remboursement des 4,9 milliards d'euros de pertes. Comme dans l'affaire Kerviel, la justice a condamné l'ex-trader de la Caisse d'Epargne à des dommages et intérêts couvrant l'intégralité des pertes qui lui sont imputées. Lors du procès de Boris Picano-Nacci, la banque et le parquet avaient toutefois écarté toute comparaison avec Jérôme Kerviel, qui avait agi pendant une période beaucoup plus longue, engagé des montants bien supérieurs et commis des faux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.