Cet article date de plus de sept ans.

Un divorce à trois milliards d'euros

Le patron de l'AS Monaco, Dmitry Rybolovlev, va devoir régler plus de quatre milliards de francs suisses à son ancienne épouse, d'après un jugement du Tribunal de première instance de Genève. La somme représente la moitié de la fortune du milliardaire russe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le propriétaire de l'AS Monaco et milliardaire russe Dmitry Rybolovlev avec sa fille au Stade Louis II ©Maxppp)

Le tribunal de première instance de Genève a donc décidé d'accorder 4.020.555.987,20 de francs suisses à l'ex-épouse de Dmitry Rybolovlev ce lundi dans le cadre d'une longue procédure de divorce. La somme, dévoilée par le quotidien helvétique Le Temps , représente la moitié de la fortune estimée du milliardaire russe, propriétaire de l'AS Monaco. L'ancienne épouse a également reçu l'autorité parentale de leur fille de 13 ans.

Dmitry et Elena Rybolovlev se déchirait depuis 2008 sur les conditions de leurs divorce. Dans une interview donnée au magazine suisse Bilan, l'ancienne épouse était suivie en permanence par des détectives privés. La famille Rybolovlev avait porté plainte contre elle, l'accusant d'avoir volé un bijou estimé entre 25 et 30 millions d'euros. En décembre 2008, elle a écrit au procureur de Genève, expliquant que si "quelque chose" lui arrivait, il fallait soupçonner son mari.

A lire aussi ►►►Le divorce le plus cher de l'histoire

Elena Rybolovlev a donc finalement obtenu gain de cause. Son ancien époux, qui a fait fortune dans la potasse, a acquis le club de Monaco en décembre 2011. Il est également le propriétaire d'une île en Grèce, de l'ancienne ville de Donald Trump à Miami, de celle de l'acteur Will Smith à Hawaï et d'un domaine à Saint-Tropez.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.