Cet article date de plus de huit ans.

Tours : la vidéo amateur d'une interpellation crée la polémique

Baptisée "Honte à la police française", une vidéo postée dimanche sur YouTube montre un policier frapper violemment à coup de matraque une résidente d'un quartier sensible d'Indre-et-Loire. Le procureur adjoint de la République de Tours pourrait décider d'ouvrir une enquête. "L'enquête est déjà ouverte. L'IGPN a été saisie", a indiqué mardi matin le ministre de l'Intérieur.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est un petit film de huit minutes qui a déjà été vu plus d'une centaine de milliers de fois sur Youtube en moins de quarante-huit heures. Les images - choquantes - captées depuis sa fenêtre par un habitant du quartier sensible de la Rabière, à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire) - montrent une interpellation très musclée.

Les faits se sont déroulés ce dimanche : appelés pour une rixe, deux policiers arrêtent un véhicule dont le conducteur serait en état d'ébriété. Alors qu'ils tentent de menotter le suspect, des habitants du quartier s'interposent. Une des femmes auraient alors tenté de mordre un policier et de lui subtiliser sa radio pour compliquer l'appel de renforts.

C'est à ce moment là que la situation dégénère : un des deux représentants de l'ordre frappe alors violemment une jeune femme à coup de matraque, avant de lui envoyer un jet de gaz lacrymogène en plein visage.

 

L'IGPN a été saisie

L'affaire est prise très au sérieux par le procureur de la République de Tours Bruno Albisetti. Mardi, il va visionner les images, en présence de la directrice départementale de la sécurité publique et des policiers impliqués. Il décidera ensuite d'ouvrir ou non une enquête judiciaire, voire une enquête interne.

Manuel Valls a lui annoncé mardi matin que l'IGPN avait été saisie. "J'ai vu cette vidéo. Une enquête est déjà ouverte.L'Inspection générale de la police nationale a été saisie ", a déclaré mardi le ministre de l'Intérieur sur BFM TV et RMC. "La justice elle-même mène cette enquête. Le procureur deTours est évidemment très sensible à cette affaire ", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.