Suicide de Yassin Salhi qui avait décapité son patron dans l'Isère

Incarcéré à la prison de Fleury-Merogis dans l'Essonne, Yassin Salhi avait été mis en examen pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste après avoir décapité son patron, Hervé Cornara fin juin. Selon une source proche du dossier, il se serait tué avec des câbles électriques.

(L'hommage à Hervé Cornara assassiné par Yassin Salhi fin juin © maxPPP)

 Yassin Salhi était à l'isolement. C'était un détenu qui n'avait pas été repéré comme suicidaire selon l'administration pénitentiaire. Ce chauffeur-livreur de 35 ans,  a toujours nié toute motivation islamiste. Il parlait d'un différend avec son patron. Mais pour les enquêteurs, la piste terroriste n'a jamais fait de doute. Pour le procureur de Paris, Yassin Salhi avait la volonté de donner une publicité maximale à son acte comme le veut le groupe Etat islamique. Le 26 juin dernier, Yassin Sahli avait d'abord étranglé d'abord son patron Hervé Cornara dans une camionnette au siège de son entreprise au sud-est de Lyon. Puis il avait pris la direction d'une usine de gaz industriel. C'est là qu'il a décapité son employeur, mis en place une scène macabre et s'est pris en photo avec sa victime, des photos qu'il envoie à un ami parti combattre en Syrie. Tout cela avant de provoquer une explosion avec sa camionnette chargée de bouteille de gaz qui n'a elle pas fait de victime.