SNCF: début de polémique sur la sécurité

Le PS a demandé jeudi au gouvernement "d'agir d'urgence pour la sécurité dans les transports" après l'agression d'un contrôleur blessé de plusieurs coups de couteau

Sncf: trains à l\'attente après l\'agression d\'un contrôleur
Sncf: trains à l'attente après l'agression d'un contrôleur (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le PS a demandé jeudi au gouvernement "d'agir d'urgence pour la sécurité dans les transports" après l'agression d'un contrôleur blessé de plusieurs coups de couteau

"Cette nouvelle agression ne laisse pas d'inquiéter sur les effets du 'plan national de sécurisation des transports', pourtant lancé en grande pompe l'an dernier, et qui n'a rien changé sur le terrain. La multiplication des agressions contre les personnels et les usagers des transports collectifs devient alarmante. (...) Les incidents, parfois graves, se sont multipliés ces derniers mois", ont affirmé Bernard Soulage, secrétaire national du PS aux Transports, et Razzy Hammadi, son homologue chargé des Services publics.

Cette agression a provoqué des arrêts du trafic des trains. De nombreux trains ont été arrêtés. "A un moment donné, on ne peut plus accepter de prendre des coups de couteau en faisant simplement son métier", a affirmé le délégué Sud-Rail, Joël Nodin.

"Je condamne fermement cet acte de violence aussi choquant que barbare", avait indiqué pour sa part la ministre de l'Écologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet.