Cet article date de plus de dix ans.

Scotland Yard poursuit les émeutiers du mois d’août sur internet

La police anglaise a décidé de publier 200 photos d’émeutiers sur le site Flickr. Ces photographies sont issues des caméras de surveillance installées un peu partout à Londres. A ce jour, 3.269 personnes ont déjà été interpellées en Grande Bretagne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Scotland Yard Autre)

On connaît la détermination du célèbre agent secret James
Bond. Il faudra y ajouter également celle des policiers de Scotland Yard. Ces
derniers viennent en effet de diffuser quelques 200 photos sur le site internet
Flickr. Ces clichés sont en réalité des images prises par les caméras de
surveillance installées un peu partout à Londres. 200 000 heures ont été
visionnées. On y voit le visage ou les silhouettes des jeunes et moins jeunes
qui sont susceptibles d’avoir participé aux émeutes du mois d’aout dernier.

Ce n’est pas la première fois que la police agit de la
sorte. Dans les jours qui avaient suivi les émeutes, Scotland Yard avait déjà avec
l’aide du public interpellé près de 3.300 personnes. A Birmingham, dans le
centre du pays, les enquêteurs avait utilisé des moyens assez insolites pour
retrouver les émeutiers. Ils avaient tout simplement diffusé les photos des
suspects sur un écran géant installé sur une camionnette qui avait sillonné la
ville.

Les Anglais ne sont pas choqués par la délation

En Grande Bretagne, ce genre de procédé ne fait presque pas
débat. Il faut savoir qu’en Angleterre, dénoncer un délinquant est considéré
comme étant un geste citoyen dans l’intérêt de la société. Et les émeutes de l’été
avaient particulièrement choqué une partie des anglais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.