Cet article date de plus de neuf ans.

Quelle place pour les travailleurs immigrés sur fond de hausse du chômage ?

La France vient de franchir le cap des trois millions de demandeurs d'emplois et pourtant certains postes ne trouvent pas preneur. Pour certains ce paradoxe pose la question de l'immigration légale. Le démographe François Héran s'est penché sur la question dans son ouvrage "Parlons immigration en 30 questions".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Droit de vivre en famille, droit d'asile, droit de se marier, droit d'étudier, chaque année, un peu moins de 200.000 migrants s'installent
en France légalement. La France fait notamment partie des pays dans le monde qui accueillent le
plus d'étudiants.

L'an dernier Claude Guéant, alors ministre de l'intérieur, voulait diviser par deux le nombre de migrants qui entraient en France au titre
du travail, estimant qu'ils contribuaient à faire augmenter le chômage. L'idée
de l'immigration choisie, c'est-à-dire accueillir des personnes qualifiées a
longtemps été évoquée mais pas vraiment appliquée. D'autres pays comme le Canada
par exemple ont instauré un système à points, un examen pour les migrants.

Pas de politique de l'immigration précise en France

La politique de l'immigration n'a jamais été clairement définie en France, elle demeure toujours
floue. Alors que dans les années 70, l'immigration massive avait permis d'embaucher
des milliers de personnes recrutées dans leur pays pour répondre à une demande
des entreprises françaises. Le parallèle immigration-chômage n'a jamais été clairement
établi. Aucune étude ne permet de rendre l'immigration responsable par exemple
de l'augmentation du nombre de chômeurs.

Pour François Héran, démographe et ancien directeur de l'Ined (l'Institut National des Etudes Démographiques), l'intégration des immigrés
aujourd'hui s'améliore mais elle n'est pas assez maitrisée, notamment pour l'apprentissage
de la langue. François Héran, auteur d'un ouvrage "Parlons immigration en 30 questions", estime aussi qu'il faut accentuer l'immigration qualifiée en encourageant par
exemple les étudiants étrangers à rester en France. Les jeunes Européens ont
tendance à plier bagages une fois leur diplôme en poche.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.