Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire du Carlton : fin de la garde à vue pour le patron de la sécurité publique du Nord

Selon Europe 1, Jean-Claude Menault s’est rendu à Washington pour rencontrer Dominique Strauss-Kahn avec le commissaire Lagarde, déjà mis en examen dans ce dossier pour "proxénétisme aggravé en bande organisée".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Claude Menault, directeur de la sécurité publique du Nord, lors de sa prise de fonctions le 21 janvier 2008 à Lille (Nord). (STEPHANE MORTAGNE / LA VOIX DU NORD / MAXPPP)

Un nouveau policier est désormais inquiété dans l'affaire de proxénétisme en lien avec le Carlton de Lille. Le directeur de la sécurité publique du Nord, Jean-Claude Menault, a été placé en garde à vue, jeudi 27 octobre au matin, puis relâché vers 16 heures. On ignore s'il risque d'être mis en examen dans cette affaire de proxénétisme, où des hauts responsables de la police, de l'hôtellerie et du BTP sont impliqués.

Auditionné dans les locaux parisiens de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", il devait notamment être interrogé sur un voyage aux Etats-Unis fin 2010, pour y rencontrer Dominique Strauss-Kahn, ainsi que sur ses relations avec d'autres mis en examen dans ce dossier, comme le commissaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale du Nord.

"Ambiance tout à fait détendue"

En décembre 2010, Jean-Claude Menault s'est envolé pour Washington avec trois des mis en examen dans cette affaire ainsi que deux femmes, présentées comme des secrétaires. Le but de ce déplacement : s'entretenir avec l'ex-patron du Fonds monétaire international pour discuter "de questions de sécurité intérieure, dans la perspective de la campagne présidentielle", écrit le quotidien régional La Voix du Nord

"Selon la procédure", relate le journal, Jean-Claude Menault se serait alors retrouvé "décontenancé, lorsqu'en fin de soirée, l'ambiance s'est brusquement tout à fait détendue entre ces hommes et ces jeunes femmes. Il est alors parti dans sa chambre d'hôtel."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.