Cet article date de plus de sept ans.

Propos anti-Roms : amende avec sursis pour le maire de Cholet

Le maire de Cholet a été condamné jeudi à une amende de 3.000 euros avec sursis. Le parquet avait requis une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis et 5.000 euros d'amende contre Gilles Bourdouleix. Le député-maire de la ville de Cholet était jugé en correctionnelle pour avoir dit en juillet dernier à propos de gens du voyage qu'Hitler "n'en avait peut-être pas tué assez".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Ce sera donc une amende de 3.000 euros avec sursis pour Gilles Bourdouleix. Le jugement du tribunal correctionnel d'Angers est en en-deçà des perquisitions. Le parquet avait requis jeudi six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende à l'encontre du député-maire de la ville de Cholet. Il était jugé pour avoir dit lors d'un incident avec des gens du voyage le 21 juillet dernier qu'Hitler "n'en avait  peut-être pas tué assez ".

A lire aussi ►►► Cholet : le maire jugé pour apologie de crime contre l'humanité

Selon le procureur de la République, Yves Gambert, au tribunal de grande instance de Cholet, la phrase prononcée "est clairement apologétique (de crime  contre l'Humanité, ndlr). On ne peut pas faire mieux. Elle exalte le crime  commis, elle exprime le regret qu'on n'en ait pas tué assez ". "Le comportement de Gilles Bourdouleix est totalement intolérable pour  l'ordre public. Il porte atteinte à nos valeurs sociales, sont un ferment de  désordre, de haine et de violence ", a ajouté le magistrat.

"Marmonner c'est parler entre ses dents"

A l'ouverture du procès, l'avocat du député-maire a soulevé un moyen de nullité, expliquant qu'un "discours implique un public ". Or, selon lui, "quand Gilles Bourdouleix prononce sa phrase, il ne s'adresse à personne (...)  il marmonne cette phrase. Marmonner c'est parler entre ses dents ". Son avocat a aussi interrogé : "Est-ce que quelqu'un qui dit une bêtise, est poussé à bout après une heure  et demie, à qui on fait des saluts hitlériens, sans jamais savoir qu'il est  enregistré, mérite d'être cloué au pilori ? "

Mais le procureur d'Angers a tout de même décidé que l'affaire devait être jugée sur le fond. Le moyen de nullité sera examiné plus tard. Gilles Bourdouleix encourait cinq ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende. 

Si cette condamnation à 3.000 euros d'amende avec sursis peut paraître faible, c'est le symbole de la déclaration de culpabilité qui compte pour les cinq associations parties civiles. Elles se réjouissent de ce jugement et espèrent maintenant que les électeurs de Cholet distribueront la deuxième sanction dans deux mois, en privant le maire sortant d'un autre mandat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.