Cet article date de plus de dix ans.

Procès pour diffamation de Marine Le Pen contre Eva Joly dés lundi

La candidate du Front national attaque son adversaire écologiste après ses déclarations sur le patrimoine de la famille Le Pen.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Eva Joly déclarait cette semaine que sa rivale du Front national "est l'héritière de son père milliardaire par un détournement de succession". Il s'agissait d'une allusion à l'héritage important que Jean-Marie Le Pen avait reçu dans les années 1970 d'un de ses amis, Hubert Lambert, et qui avait donné lieu à un début de conflit avec la famille du défunt, avant un règlement à l'amiable. La villa de Montretout, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) où réside Marine Le Pen aujourd'hui, faisait partie de cet héritage.

La présidente du FN a donc décidé d'aller en justice. L'audience, qui voit une candidate à la présidentielle en poursuivre une autre, se déroulera à partir de 13H30 devant la 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris. En vertu de la loi du 29 juillet 1881, les délais dans lesquels un procès a lieu sont plus réduits "en cas de diffamation ou d'injure pendant la période électorale contre un candidat".

La candidate du FN à l'Elysée réclame 20.000 euros de dommages et intérêts à Eva Joly pour diffamation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.