Charlie Hebdo : les policiers appelés à la barre

C’est la deuxième semaine du procès de Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Casher. Les policiers sont invités à témoigner, lundi 14 septembre.

Alors qu’Al-Qaïda a de nouveau menacé Charlie Hebdo à la suite d'une nouvelle publication des caricatures de Mahomet, la sécurité a été renforcée près du Palais de Justice, indique la journaliste Nathalie Perez. Le lundi 14 septembre est marqué par le témoignage touchant des soeurs d’Ahmed Merabet, le policier tué par les frères Kouachi. L’une s’est dite "fière" qu’il ait choisi le métier de policier, tandis que l’autre a évoqué leur mère "malade et inconsolable", qui "dort encore avec le tee-shirt de son fils sous son oreiller". D’autres policiers interviendront durant l’après-midi.

Des souvenirs indélébiles

Le 7 janvier 2015, elle a été l’une des premières à intervenir lors de l’attaque de Charlie Hebdo. Elle doit vivre aujourd’hui avec ses souvenirs. Elle se remémore le premier appel "pour des bruits de pétard", puis avoir entendu "des coups de feu" en arrivant sur les lieux, où son collègue Ahmed Merabet est abattu sous ses yeux. Puis vient la scène de massacre, dans les locaux de Charlie Hebdo. Elle attend du procès que les policiers soient "un peu reconnus" comme des victimes eux aussi de cette tuerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nathalie Perez.
Nathalie Perez. (FRANCEINFO)