Attentats de janvier 2015 : reprise de l'audience, après un cas suspect de coronavirus

Poursuivi pour son soutien logistique aux frères Kouachi et à Amedy Coulibaly lors des attentats de janvier 2015, Nezar Pastor Alwatik avait été pris de malaise et de vomissements pendant l'audience; jeudi 24 septembre.

FRANCE 2

Après trois semaines de débats, le procès des attentats de janvier 2015 a été suspendu jeudi 24 septembre en raison du malaise d’un des accusés, Nezar Pastor Alwatik. Celui-ci était suspecté d’être atteint du coronavirus. Dans son box, l’accusé avait été pris de malaise et de vomissements dans la matinée et a donc été soumis à un test, qui s’est révélé négatif. L’audience va ainsi pouvoir reprendre, après avoir été interrompue à un moment charnière. La cour d’assises auditionnait alors un enquêteur de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sur les revendications des attentats.

Soutien logistique des terroristes

Nezar Pastor Alwatik est poursuivi, ainsi que treize autres personnes, pour son soutien logistique aux frères Kouachi et à Amedy Coulibaly, rappelle le journaliste Arnaud Moreau. L’audience devrait finalement pouvoir reprendre ce vendredi matin dès 9h30 sans risque sanitaire, a précisé le président de la cour dans un message adressé aux avocats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Attentats de janvier 2015 : reprise de l\'audience, après un cas suspect de coronavirus
Attentats de janvier 2015 : reprise de l'audience, après un cas suspect de coronavirus (FRANCE 2)