Procès Bettencourt : une magistrate sur le banc des prévenus

Le troisième et dernier procès dans l'affaire Bettencourt s'ouvre ce lundi et pour deux jours devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Sur le banc des prévenus, une magistrate, Isabelle Prévost-Desprez, soupçonnée de "violation du secret professionnel".

(La juge de Nanterre Isabelle Prévost-Desprez comparaît lundi et mardi à Bordeaux pour "violation du secret professionnel" dans l'affaire Bettencourt © Maxppp)

Il est reproché à Isabelle Prévost-Desprez d'avoir fourni à des journalistes du journal Le Monde des informations qui n'auraient pas dû sortir de son bureau, à savoir des extraits d'auditions de deux témoins, Claire Thibout, l'ancienne comptable de la milliardaire et l'ex-femme de chambre Dominique Gaspard. Et surtout d'avoir averti ces mêmes journalistes qu'une perquisition avait lieu au domicile de Liliane Bettencourt. Information relayée le jour même, le 1er septembre 2010, par le quotidien.

Georges Kiejman, l'avocat de la milliardaire, dépose plainte dans la foulée pour violation du secret professionnel. Il s'est d'ailleurs fait un malin plaisir de rappeler les liens d'amitié entre la juge et l'un des journalistes du Monde avec qui la magistrate avait écrit un livre intitulé Une juge à abattre , ce qui ne manque de sel compte tenu de la suite des événements.

Aujourd'hui, Isabelle Prévost-Desprez, qui devait juger François-Marie Banier à Nanterre, comparaît en effet à Bordeaux devant le même tribunal qui a condamné le photographe à deux ans et demi de prison. Version judiciaire de l'arroseur arrosé. La magistrate risque en principe un an de prison et 15.000 euros d'amende.