Police : la piqûre de rappel de Christophe Castaner

Lors de ses vœux à la police, lundi 13 janvier, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a rappelé que les agents devaient porter le numéro RIO qui permet de les identifier. Ce que certains ne font plus lors des manifestations.

FRANCE 2

L'obligation n'est pas vraiment respectée sur le terrain. Lors des manifestations, les policiers doivent porter leur matricule bien visible sur l'uniforme. Une équipe de franceinfo avait fait le test en décembre 2019. Aucun des policiers ne portait ce qu'on appelle le numéro RIO (référentiel identités organisation), pourtant obligatoire. "Ça constitue un scandale pour une raison toute bête, c'est que, si les policiers ne sont pas identifiables, on ne peut pas faire d'enquête sur eux", révèle David Dufresne, journaliste. Ce RIO est pourtant bien utile en cas de litige.

Des matricules absents de l'uniforme

"Nous espérons tout simplement que l'État modifie les conditions d'inscription du numéro RIO sur l'uniforme, d'épaule à épaule, soit devant, soit derrière, afin que n'importe qui puisse identifier un fonctionnaire de police", indique Me Arié Alimi, avocat au barreau de Paris. Lundi 13 janvier, lors de ses vœux à la police, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a rappelé que les policiers devaient porter leur matricule et assumer leur numéro RIO.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 9 décembre 2019 à Paris.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 9 décembre 2019 à Paris. (MARTIN BUREAU / POOL / AFP)