Cet article date de plus de six ans.

Poitiers-Vivonne : une centaine de détenus transférée après la mutinerie de lundi

Une centaine de détenus de la prison de Poitiers-Vivonne sera transférée vers d'autres établissements après l'incendie du bâtiment où ils se trouvaient pendant une mutinerie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne (© Radio France - Vincent Hulin)

Une centaine de détenus de la prison de Poitiers-Vivonne sera transférée vers d'autres établissements après l'incendie du bâtiment où ils se trouvaient pendant une mutinerie, lundi soir, selon les informations du syndicat UNSA relayées par France Bleu Poitou.

Les détenus seront conduits d'ici mardi soir à Uzerche (Corrèze), Neuvic (Dordogne) et Eysses (située à Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne).

L'émeute, liée à un refus de permission de sortie, a fait au moins dix blessés légers. Les détenus à l’origine de la mutinerie ont été placés en garde à vue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.