Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Sarkozy envoie son agenda de 2007 au juge en charge de l'affaire Bettencourt

Nicolas Sarkozy a décidé de rendre les coups. Le Journal du Dimanche révèle que l'ancien président a envoyé une copie de son agenda de 2007 au juge. Objectif : contester les témoignages de témoins sur ses visites chez l'héritière de l'Oréal.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une
première : rarement une personnalité mise en cause dans une affaire prend
l'initiative de réponde à des questions que le juge n'a pas encore posées. C'est
pourtant ce qu'explique le JDD : Nicolas Sarkozy a bien envoyé une copie
de son agenda de 2007 assortie d'une lettre de sept pages. Dans celle-ci il
explique au juge qu'il n'a pas le don d'ubiquité et que les "prétendus
rendez-vous secrets"
au domicile des époux Liliane et André Bettencourt
n'ont "matériellement pas pu avoir lieu" .

"Permettre
la comparaison de son emploi du temps avec les dates des prétendues visites qui
lui seraient imputées" (Me Thierry Herzog)

La
stratégie de défense de l'ancien président : contredireles témoignages de
certains proches de Liliane Bettencourt ou un écrit du
photographe François-Marie Banier qui décrivent trois rendez-vous de Nicolas
Sarkozy en personne chez les Bettencourt. Il est physiquement impossible donc
selon son avocat, d'être allé chez l'héritière de l'Oréal aux dates évoquées. Mais
est-ce le genre de rendez-vous que l'on note dans un agenda ? Telle est la
question que posera certainement le juge d'instruction.

La juge de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez, avait affirmé connaître des témoins ayant vu des remises d'espèces à M. Sarkozy, mais le seul qu'elle a cité a démenti. On ne sait cependant pas ce qu'elle a pu confier au juge, qui l'a entendue le 20 septembre dernier. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.