Cet article date de plus de cinq ans.

Mosquée de Fréjus : le parquet fait appel après le rejet de la démolition

La mosquée de Fréjus avait échappé à la démolition suite à une décision le 26 février du tribunal correctionnel de Draguignan. Sauf que le parquet a décidé de faire appel de la décision.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (La mosquée de Fréjus a été construite avec un permis périmé © MaxPPP)

C'est un énième rebondissement dans l'imbroglio politico-judiciaire autour de la mosquée de Fréjus dans le Var. Fin février, l'association qui gère le lieu de culte, était soulagée : la justice rejetait la demande de démolition de l'édifice, au grand dam du maire FN de la commune, David Rachline.

Tout est à refaire. Le parquet de Draguignan fait appel du jugement. C'est le procureur Ivan Auriel qui l'indique ce samedi. 

Dans cette affaire, les responsables de la mosquée sont accusés d'avoir construit trop tard avec un permis périmé. Ils n'auraient pas respecté également des dispositions liées au risque d'inondation. En première instance, cela avait valu à l'association qui occupe les lieux et son président Driss Maaroufi des amendes de 60.000 et 15.000 euros. 

Une autre procédure est en cours devant le tribunal administratif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.