Mort de Robert Boulin : la famille obtient la nomination d'un deuxième juge d'instruction

La famille conteste toujours la thèse officielle du suicide. Une enquête a été rouverte en 2015, après le non-lieu de 1991.

La fille de Robert Boulin, Fabienne Boulin-Burgeat, le 27 janvier 2011 à Paris.
La fille de Robert Boulin, Fabienne Boulin-Burgeat, le 27 janvier 2011 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

La fille du ministre Robert Boulin, retrouvé mort en 1979 à Rambouillet (Yvelines), a obtenu la nomination d'un deuxième juge d'instruction pour enquêter sur ce décès. C'est ce qu'a indiqué vendredi 22 février son avocate Marie Dosé.

L'avocate avait fait cette demande en novembre 2018, estimant que "la lenteur des investigations" était "extrêmement préjudiciable" à l'enquête, ouverte en 2015 après un non-lieu en 1991. La famille conteste la thèse officielle du suicide et soutient celle d'un assassinat politique.

Le 30 octobre 1979, des gendarmes avaient retrouvé le corps de l'ancien ministre, 59 ans, baignant face contre terre dans quelques dizaines de centimètres d'eau d'un étang de la forêt de Rambouillet (Yvelines). Selon la thèse officielle, il se serait suicidé à cause d'un scandale immobilier sur un terrain acheté cinq ans plus tôt à Ramatuelle.