Cet article date de plus de dix ans.

Meurtres en série dans l'Essonne, le détenu nie tout

L’homme soupçonné du premier des quatre meurtres de l’Essonne nie toute implication dans ces affaires. Détenu depuis le mois de décembre, il a été entendu par un juge d’Evry.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L’homme âgé de 46 ans a été entendu trois heures par
le juge d’instruction. Lors de son audition le suspect, décrit comme "un
peu simplet"
et "mythomane" par ses amis, est resté sur sa position
a expliqué son avocate.

Selon Me Nadine Meydiot,

"Cela
ne s'est pas forcément bien passé sur le plan des réponses mais c'est toujours
la même position: il n'a rien fait, il n'a pas de moto, il ne connaît pas celui
qui est dehors et qui court toujours."

L’homme est soupçonné du premier des
quatre meurtres de l’Essonne. Celui de Nathalie Davis, le 27 novembre dernier. Il s’était rendu début décembre en s’accusant avant de se rétracter.
Des aveux dus à des pressions en garde-à-vue selon son avocate.

Là où l’affaire se complique, c’est que l’arme
qui a servi à tuer Nathalie Davies a également servi dans les trois autres assassinats.
A ce moment là l’homme le suspect du premier meurtre était déjà en prison. Les
enquêteurs se demandent s’il n’aurait pas pu commanditer ces assassinats pour s’exonérer
du premier.

C'est "un personnage assez bourru,
mais de là à dire qu'il a été commanditaire, j'ai un peu du mal à le croire.
Maintenant c'est mon impression, et elle peut être complètement fausse"
a
expliqué Me Nadine Meydiot. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.