Cet article date de plus de huit ans.

Maurice Agnelet décide de se pourvoir en cassation

Au lendemain de sa condamnation à 20 ans de réclusion criminelle pour la mort d'Agnès Le Roux, Maurice Agnelet annonce qu'il se pourvoit en cassation. "Sa décision est claire et déterminée. Il inscrit aujourd'hui même son pourvoi en cassation au greffe de la prison" de Rennes où il est détenu, a indiqué son avocat. Selon lui, une remise en liberté provisoire en attendant la décision de la Cour n'a "pas de chance" d'aboutir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Stephane Mahe Reuters)

Cette nouvelle étape était attendue. Maurice Agnelet se pourvoit en cassation, annonce son avocat ce samedi. Vendredi, il a été condamné par la Cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à 20 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de sa maîtresse, Agnès Le Roux, en 1977. 

Son avocat a déclaré que Maurice Agnelet, détenu à la prison de Rennes, a "inscrit aujourd'hui même son pourvoi en cassation au greffe de la prison ", ajoutant, "sa décision est claire et déterminée ". Me François Saint-Pierre a expliqué : "La Cour de cassation va statuer dans un délai de huit à dix mois à peu près, pendant ce temps il restera incarcéré, il n'y a effectivement pas de chance que la justice prononce sa remise en liberté provisoire pendant ce délai ".

"Il y a chez Maurice Agnelet, un besoin de survivre par la continuation du combat judiciaire" (Me Saint-Pierre)

Si la Cour de cassation annule le verdict, Maurice Agnelet sera jugé une quatrième fois dans cette affaire vieille de 37 ans. Au contraire, si le pourvoi est rejeté, la condamnation sera définitive. Me Saint-Pierre précise que dans ce cas-là, il déposera une demande de liberation conditionnelle "dans un délai ultérieur ", et n'écarte pas de saisir le Cour européenne des droits de l'Homme.

La famille Le Roux veut tourner la page

Avant l'annonce de cette décision, la famille d'Agnès Le Roux avait expliqué qu'elle n'irait pas plus loin. "On va tourner la page", avait confié vendredi Jean-Charles, le frère de la victime, "la partie de mon cerveau qui été prise par cette affaire s'est libérée. S'il se pourvoit en cassation, ça sera sans nous. Ca suffit, on tourne la page définitivement ". Une position qu'il a confirmé à France Info ce samedi : "On va se désintéresser totalement de ce pourvoi. Pour [le procès qui vient de se terminer] est vraiment un point final ".

"Pour Agnelet, c'est sa seule façon de garder de l'emprise sur les choses et continuer à se montrer toxique" (Jean-Charles Le Roux)

Maurice Agnelet a toujours nié avoir tué Agnès Le Roux. A la fin du procès, il s'est excusé auprès de la famille de son ancienne maîtresse, mais pas pour les faits. Pour son comportement et son attitude depuis "la disparition incroyable et dramatique d'Agnès". Ce procès a été également marqué par le témoignage d'un des fils de Maurice Agnelet qui a accusé son père de l'assassinat.

►►► A LIRE AUSSI |  L'un des fils Agnelet accuse son père

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.