Cet article date de plus de neuf ans.

Le terroriste Carlos quitte l'isolement et cesse sa grève de la faim

Dans l'attente d'un nouveau procès, il avait été mis à l'isolement il y a dix jours à la suite d'une interview accordée à Europe 1. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le terroriste d'extrême gauche Carlos, le 7 mars 2001 lors de son procès en appel à Paris. (JACK GUEZ / AFP)

Il avait été placé à l'isolement le 18 octobre à la suite d'une interview accordée à Europe 1. Carlos, figure du terrorisme international, a retrouvé sa cellule dans le quartier des personnalités de la prison de la Santé, à Paris, jeudi 27 octobre. Il a également cessé la grève de la faim qu'il avait entamée pour protester contre cette décision, selon l'un de ses avocats, MFrancis Vuillemin. Cette interview a été qualifiée par la justice "d'utilisation non conforme des moyens de communication avec l'extérieur" mis à la disposition du détenu.

Le Vénézuélien de 62 ans est incarcéré dans l'attente d'un nouveau procès qui se tiendra du 7 novembre au 16 décembre à Paris. Il y sera jugé pour des attentats commis en France en 1982 et 1983, qui ont fait onze morts. 

Dans une lettre au ministre de la Justice rendue publique, MVuillemin imputait il y quelques jours la grève de la faim de son client à "la violation délibérée des droits de la défense", son ordinateur ayant "été démonté et jeté en vrac dans un carton, sans possibilité d'installation dans sa cellule d'isolement". Carlos ne pouvait donc pas consulter les documents de la procédure afin de préparer sa défense, déplorait son avocat.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.