Le frère de Mohamed Merah renvoyé devant les assises

Abdelkader Merah est renvoyé devant les assises spéciales pour complicité d'assassinats lors des tueries de 2012, tout comme un autre homme, Fettah Malki. Il est soupçonné d'avoir fourni des armes à Mohamed Merah.

(En septembre 2012, la police achemine Abdelkader Merah qui doit être entendu par un juge antiterroriste © MaxPPP)

Ils étaient trois suspects mis en examen suite aux attaques de Mohamed Merah, à Toulouse et Montauban en mars 2012. Deux sont renvoyés devant les assises spéciales. Il s'agit du frère du tueur, Abdelkader Merah, accusé de complicité d'assassinats, et d'un présumé complice, Fettah Malki, poursuivi pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Ce dernier a reconnu avoir fourni un gilet pare-balles et un pistolet-mitrailleur à Mohamed Merah. 

"Soutien logistique" d'Abdelkader Merah à son frère

Le troisième homme, Mohamed Mounir Meskine, bénéficie d'un non-lieu. Les enquêteurs le soupçonnaient d'avoir aidé au vol du scooter utilisé lors des tueries. 

Les juges antiterroristes ont donc suivi les réquisitions du parquet de Paris. Il estimait qu'Abdelkader Merah avait rencontré "son frère à des moments clés, avant ses premiers attentats" et lui aurait même fourni "un soutien logistique". Pour le parquet, c'est une certitude : il avait connaissance du projet. Abdelkader Merah, lui, a toujours nié les faits.