Cet article date de plus de dix ans.

La plainte du père de Merah contient "des incohérences majeures" (parquet)

Le père du tueur de Toulouse évoque dans sa plainte des vidéos prises par Mohamed Merah pendant le siège de son appartement. Impossible, selon le parquet de Paris, qui assure qu'il ne disposait alors d'aucun matériel permettant de s'enregistrer et d'envoyer de telles images.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Aucun iPhone, aucun téléphone d'aucune sorte n'a été découvert lors de la perquisition menée dans l'appartement, pas plus que sur Mohamed Merah" , explique le procureur de la République. De quoi soulever de sérieux doutes quant à la plainte du père du tueur au scooter, qui prétend lui posséder des vidéos filmées par son fils peu avant l'assaut sur son appartement.

Même les négociations entre Merah et le Raid se sont faites exclusivement par talkie-walkie, ajoute le parquet. Plus globalement, il relève aussi des "incohérences factuelles majeures" dans l'ensemble de la plainte. Une plainte pour "meurtre" déposée lundi dernier, et qui vise en particulier la police française, que le père accuse d'avoir "liquidé" son fils.

"Doutes" et "réserves" sur l'existence de ces vidéos

Le parquet émet rarement des communiqués de ce type, pour prendre ses distances avec les éléments d'une affaire en cours. Cette mise au point intervient alors que les enquêteurs eux-mêmes ont fait part de leurs "doutes" et de leurs "plus grandes réserves" sur l'existence de ces enregistrements vidéo.

De son côté, l'avocate algérienne du père de Mohamed Merah a déclaré qu'elle était prête à se rendre en France pour remettre ces vidéos à la justice française. Le parquet les avait réclamées dès hier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.