Cet article date de plus de dix ans.

La justice interdit Miss nationale, le concours de Geneviève de Fontenay

Un tribunal a une fois de plus donné raison à la société de production Endemol, qui organise l'élection de Miss France, contre la dame au chapeau.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Geneviève de Fontenay et sa Miss nationale, Barbara Morel 2011, le 7 février 2011, au Lido, à Paris.  (PATRICK AVENTURIER / GETTY IMAGES)

Miss nationale, c'est fini. Geneviève de Fontenay a annoncé, mercredi 9 novembre, qu'un tribunal arbitral lui interdisait d'organiser son concours de beauté. Il était programmé le 4 décembre, au lendemain de l'élection de Miss France, que doit retransmettre TF1. 

"Il faut que j'annule tout. C'est le règne de la puissance et de l'argent", a déclaré en pleurs la présidente du Comité Miss nationale. Cette décision du tribunal fait suite à l'action engagée par la société de production Endemol, à qui Geneviève de Fontenay a vendu, en 2002, le concours Miss France. La société souhaite ainsi faire appliquer une clause de non-concurrence.

La Cour de cassation avait déjà donné raison à Endemol le 18 octobre mais une deuxième procédure était encore en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.