Cet article date de plus de huit ans.

L'ancienne sous-préfète de Grasse en garde à vue pour corruption

Dominique-Claire Mallemanche, ancienne sous-préfète de Grasse (Alpes-Maritime), et son mari, sont en garde à vue depuis mardi à Nice. Ils sont soupçonnés de corruption "active et passive" et trafic d'influence. En août dernier, Dominique-Claire Mallemanche avait été placée hors cadre (sans affectation géographique) par le Conseil des ministres.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Dominique-Claire
Mallemanche, ancienne sous-préfète de Grasse (Alpes-Maritimes), et son mari ont
été placés en garde à vue mardi matin à Nice pour "corruption " et
"trafic d'influence ". Le couple est entendu par la brigade
financière pour "corruption active et passive ".

Selon des informations recueillies par nos confrères de France Bleu Azur, le nom Dominique-Claire Mallemanche est apparu lors d'écoutes
téléphoniques dans le cadre d'une enquête financière de la police judiciaire. Le
quotidien Nice Matin annonce quant à lui que les faits reprochés à l'ancienne
sous-préfète, dateraient de l'époque où elle était en poste à Grasse (entre
mars 2011 et février 2013), et "seraient en partie liés aux déboires
financiers de son mari, chef d'entreprise
". 

Après Grasse, Dominique-Claire Mallemanche a été
nommée préfète de la Creuse. A peine quelques mois plus tard, le 28 août, elle avait été placée
hors cadre (sans affectation géographique) par le conseil des ministres.
"Dans l'attente d'une mission qui me sera confiée prochainement ",
avait-elle alors déclaré au quotidien La Montagne .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.