Cet article date de plus d'onze ans.

L'ancien dictateur argentin Videla condamné à 50 ans de prison

L'ancien dictateur argentin Jorge Videla, 86 ans, a été condamné à 50 ans de prison pour le vol de 35 bébés de parents disparus sous la junte (1976-83). Ces enfants avaient ensuite été "adoptés" par des proches du régime.
Article rédigé par Alexandre Chassignon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Des centaines de victimes et de proches attendaient ce verdict dans la salle et devant un écran géant. Le tribunal a décidé de condamner l'ancien général Jorge Videla à 50 ans de prison. Il était au pouvoir de 1976 à 1981, quand le régime militaire a mis en place un "plan systématique" de vol de bébés d'opposants.

Selon une évalution de l'organisation des Grands-Mères de la Place de
Mai, environ 500 "bébés volés" ont ensuite été "adoptés" par des proches
du pouvoir de l'époque.

Plusieurs co-accusés, dont l'ex général Reynaldo Bignone (84 ans), ont été reconnus coupables d'avoir participé à cette entreprise criminelle.
Le tribunal leur a infligé des peines de 40 à 15 ans de prison.

Jorge Videla purge déjà deux peines de prison à perpétuité pour crime
contre l'humanité.

 

 

Plusieurs co-accusés ont été reconnus coupables d'avoir participé à un .
Le tribunal leur a infligé des peines de 40 à 15 ans de prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.