Cet article date de plus d'onze ans.

Hommage national aux deux gendarmes tuées dans le Var

La cérémonie sera présidée par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls. Elle doit se tenir à Hyères. Mais la population est conviée à participer à cet hommage dans toutes les gendarmeries.
Article rédigé par Cécile Quéguiner
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Un site internet et une page Facebook ont été spécialement ouverts pour recueillir les dizaines de milliers de messages de condoléances adressés aux familles des deux gendarmes avant leurs obsèques. Celles-ci se dérouleront ce matin dès 9 heures à Hyères en présence du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. François Hollande lui se fera représenter par son directeur de cabinet adjoint, Alain Zabulon. 

Population et élus accueillis dans les brigades

Afin d'élargir cet hommage, la direction générale de la gendarmerie nationale a prévu la lecture d'un message et une minute de silence dans chaque brigade ou groupement de gendarmerie. Et convie les élus, la population et les autorités à s'associer à ces cérémonies locales. "Une première ", selon la DGGN.
Au préalable, certains gendarmes avaient lancé sur internet des appels à fermer les brigades. Anonymement, car les gendarmes, sous statut militaire, ont une obligation de réserve. 

Alicia Champlon, adjudante de 29 ans, et Audrey Berthaut, maréchal des logis-chef ont été tuées dimanche soir lors d'une intervention à Collobrières. Un différend à la suite d'un vol. Leur meurtrier présumé est un repris de justice de 30 ans qui habitait dans le village depuis quelques jours. Il était sorti de prison en septembre après six ans d'incarcération. Avant d'être condamné quelques jours avant les faits, le 13 juin, à six mois avec sursis et mise à l'épreuve pour des violences sur sa mère. Un enchaînement de faits qui a relancé le débat sur "les peines plancher". François Hollande pendant sa campagne avait promis de les supprimer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.