Gilles Bourdouleix poursuivi pour apologie de crime contre l'Humanité ?

Le préfet du Maine-et-Loire a annoncé lundi soir son intention de saisir le procureur de la République, pour apologie de crime contre l'Humanité. Une plainte qui vise Gilles Bourdouleix, le maire UDI de Cholet, qui affirmait dans une vidéo, tournée lors d'une rencontre avec les gens du voyage : "Comme quoi, Hitler n'en a peut-être pas tué assez..."

(Maxppp)

La réaction n'aura pas tardé. Le préfet du Maine-et-Loire François Burdeyron a annoncé lundi soir, dans un communiqué, qu'il allait saisir le procureur de la République. Le motif ? Apologie de crime contre l'humanité, visant le député-maire UDI de Cholet, Gilles Bourdouleix.

L'élu apparaissait dans une vidéo mise en ligne par Le Courrier de l'Ouest. Lors d'une visite sur un terrain privé occupé par des gens du voyage, on l'entend déclarer à leur propos : "Comme quoi, Hitler n'en a peut-être pas tué assez... "

"Rien ne peut justifier, ni excuser qu'un élu de la République ose une telle référence à la pire barbarie du XXe siècle" (Préfecture)

Dans son communiqué, le préfet estime que "la justice appréciera les suites pénales à réserver à ces propos ".

Côté politique, Gilles Bourdouleix a aussi du souci à se faire. Son parti, l'UDI, examinera son cas mercredi soir lors d'un Comité exécutif. Son sort semble déjà tranché, le porte-parole des députés UDI Jean-Christophe Lagarde ayant affirmé lundi à l'AFP que "tout le monde est unanime ".