Furosémide : l'enquête préliminaire classée sans suite

L'enquête préliminaire lancée par le parquet de Paris après l'erreur de conditionnement du Furosémide du laboratoire Teva est classée sans suite "en l'absence d'infraction". Aucune trace de somnifère n'a été retrouvée dans les boîtes de diurétique du laboratoire.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le parquet de Paris avait
décidé de lancer une enquête préliminaire le 12 juin sur le mauvais
conditionnement de boîtes du Furosémide
, pour tromperie aggravée, homicides et
blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et administration de
substance nuisible. Le laboratoire Teva dans l'Yonne était visé par cette enquête
après plusieurs morts suspectes
. Les patients auraient pu prendre des
somnifères à la place de leurs diurétiques le Furosémide Teva 40mg.

Après plus de deux semaines
d'enquête, le parquet de Paris classe finalement sans suite cette affaire sur
le Furosémide. Aucune trace de somnifère n'a été retrouvée dans le diurétique.
Les enquêtes initiées en région n'ont rien donné non plus.

L'alerte
a été donnée vendredi 7 juin par un pharmacien breton
, surpris de
constater des effets de somnolences inhabituels chez l'une de ses
patientes prenant du Furosémide 40 mg Teva. Dans les boîtes que cette
patiente avait rapportées à son pharmacien, figuraient deux somnifères, ce
qui avait conduit l'ANSM à rappeler aussitôt deux lots du médicament, un rappel étendu
lundi à l'ensemble des lots
 à titre de précaution.