François Hollande refuse de gracier Patrick Henry

Patrick Henry ne sera pas gracié par François Hollande a révélé ce jeudi L'Express. Condamné en 1977 pour l’enlèvement et le meurtre du petit Philippe Bertrand, il avait été libéré en 2001, après 25 années de détention, avant de replonger seize mois plus tard pour transport illicite de drogue.

(Patrick Henry a été condamné pour la première fois en 1977, pour le meurtre du jeune Philippe Bertrand. © REUTERS)

Nouvelle déception pour Patrick Henry et ses proches. Selon le journal L’Express, le détenu, condamné en 1977 pour le meurtre du jeune Philippe Bertrand, a vu sa demande de remise en liberté rejetée par le président de la République.

 

Le refus serait parvenu, par courrier vendredi dernier, sur le bureau de son avocate, Me Carine Delaby-Faure. C’est la quatrième fois que sa demande de remise en liberté conditionnelle est rejetée. En 2011, pour protester contre les rejets répétés, le détenu avait entamé une grève de la faim. 

Patrick Henry a échappé à la peine capitale en 1977

En 1977, Patrick Henry avait échappé de peu à la peine de mort grâce à la plaidoirie historique de Robert Badinter. En prison, il avait cumulé les diplômes faisant figure de détenu modèle. Finalement, en mai 2001, il avait obtenu sa remise en liberté conditionnelle, après 25 ans de détention.

 

Mais seize mois plus tard, retour à la case prison pour Patrick Henry. Arrêté en Espagne, à bord de son 4/4 avec près de dix kilos de cannabis, sa liberté avait été révoquée. En 2003, il avait été condamné par le tribunal correctionnel de Caen à 4 ans d’emprisonnement et 20.000 d’amende. Le détenu a aujourd'hui passé près de 36 années en prison.