Cet article date de plus de quatre ans.

Escroquerie : Enrico Macias et une centaine de personnes perdent leur procès contre une banque islandaise

Les neuf prévenus du procès de la filiale luxembourgeoise de la banque islandaise Landsbanki ont été relaxés. Il était reproché à ces anciens dirigeants de l'établissement financier d'avoir escroqué une centaine de personnes en France, dont Enrico Macias. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Enrico Macias et son avocat au procès de la filiale luxembourgeoise de la banque islandaise Landsbanki, en mai 2017.  (V. LESAGE / MAXPPP)

Tous les prévenus, neuf au total, ont été relaxés lundi 28 août, au procès pour escroquerie de la Landsbanki Luxembourg, rapporte la journaliste de franceinfo présente à l'audience, au Tribunal correctionnel de Paris. Cette filiale au Luxembourg d'une grande banque islandaise avait été balayée en 2008 par la crise financière.

En mai, après un mois de procès, le parquet avait requis des peines de prison avec sursis et des amendes à l'encontre des neuf anciens dirigeants. Il était reproché aux prévenus d'avoir escroqué une centaine de personnes en France en leur faisant hypothéquer leurs maisons ou appartements contre un crédit versé en partie en liquide, en partie sous forme de placements financiers.

Le chanteur Enrico Macias faisait notamment partie des personnes qui estimaient avoir été victimes de cette escroquerie à l'hypothèque, orchestrée depuis l'Islande.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.