Cet article date de plus de cinq ans.

Enquête préliminaire ouverte après la diffusion d'images de Daech par Marine Le Pen sur Twitter

Le parquet de Nanterre ouvre une enquête préliminaire pour "diffusion d'images violentes" après les tweets de Marine Le Pen et Gilbert Collard. Le ministre de l'Intérieur avait saisi la plateforme Pharos de la direction centrale de la police judiciaire cet après-midi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Marine Le Pen, au centre, et Gilbert Collard, à droite, le 2 juin 2015 ©maxppp)

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nanterre mercredi soir pour "diffusion d'images violentes" par Marine Le Pen et Gilbert Collard.

Les deux élus Front national ont diffusé sur le réseau social Twitter des images violentes de propagande de Daech pour répondre à ce qu'ils ont considéré comme un "parallèle" entre leur parti et le groupe terroriste Etat islamique par le journaliste Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

A LIRE AUSSI ►►► La publication de photos de Daech par Marine Le Pen fait bondir le gouvernement

Les réactions ont été nombreuses sur le réseau social. Le Premier ministre Manuel Valls a condamné ces diffusions et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a signalé ces tweets à la plateforme Pharos de la direction centrale de la police judiciaire, entraînant l'ouverture de cette enquête préliminaire.

Une décision accueillie avec ironie par Marine Le Pen, toujours via Twitter. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.