Cet article date de plus de dix ans.

DSK raconté par "Dodo la Saumure" au micro de France Info, avant la reprise de son procès

Avant la reprise de son procès pour proxénétisme en Belgique, Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", évoque sur France Info l'autre dossier où apparaît son nom : l'affaire du Carlton de Lille. Le proxénète et sa compagne donnent leur point de vue sur cette affaire à tiroirs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Dodo la Saumure", natif du Nord de la France, revient ce matin sur le banc du tribunal de Tournai, en Belgique. L'homme est poursuivi, tout comme sa compagne Béatrice Legrain, pour tenir des "maisons de débauche" de l'autre côté de la frontière, et pour avoir abusé de la situation vulnérable de plusieurs prostituées. Mais le couple est surtout connu en France dans l'affaire du Carton, où l'on croise un autre Dominique, ex-patron du FMI, qui risque une mise en examen pour complicité de proxénétisme.

Pas de quoi impressionner "Dodo". Car si l'affaire le dépasse, l'homme d'affaires compte bien en profiter pour se faire un peu de publicité. Il est d'ailleurs en train de rédiger ses mémoires : l'histoire d'un gérant de bordel, sans prétention, qui se retrouve au cœur d'un scandale susceptible de faire tomber le patron du FMI. Un dossier monté de toutes pièces selon lui, loin du scénario de polar qu'on imagine.

Pour Dominique Alderweireld, "l'affaire du Carlton, je la connais bien : y'a pas d'affaire" . Pour lui comme pour sa compagne, Dominique Strauss-Kahn n'a rien à se reprocher.

"Il aurait dû être plus prudent... Mais il mérite pas ça." Béatrice Legrain

Béatrice Legrain raconte d'ailleurs elle aussi sa version de l'histoire. Certes elle reconnait avoir été payée par un entrepreneur du Nord pour se rendre à Paris avec une autre prostituée en mars 2009, pour un après-midi "coquin" en présence de DSK. Mais pour elle, le socialiste ignorait que les prestations des jeunes femmes étaient tarifées : "La fille a eu un rapport consenti, à aucun moment on a parlé de tarif. Moi je pense qu'il aurait dû être plus prudent... Mais il mérite pas ça".

Bref pour le couple belge, les accusations contre DSK (il pourrait être poursuivi pour complicité de proxénétisme en bande organisée) sont démesurées. À travers cette affaire du Carlton, Dodo la Saumure et Béatrice Legrain disent vouloir dénoncer le puritanisme et l'hypocrisie de certains magistrats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.