Dix ans de prison pour avoir utilisé Twitter en Arabie saoudite

Un Saoudien a été condamné lundi à dix ans de prison et à une amende de 100.000 rials (19.000 euros) pour avoir participé à des manifestations contre le pouvoir saoudien. Il lui est également reproché d'avoir utilisé Twitter pour inciter d'autres personnes à faire de même. C'est l'agence d'Etat SPA qui l'a annoncé ce lundi.

(Maxppp)

L'homme, un Saoudien, a été condamné ce lundi à dix ans de prison par la justice saoudienne pour avoir participé à des manifestations contre le régime et pour avoir incité – sur Twitter – d'autres personnes à manifester. En en prison depuis trois ans il a été condamné en vertu des lois qui prévoient des sanctions pénales contre les abus liés à internet.
 
"Il a été condamné pour être entré sur un site internet hostile à l'Etat qui encourage le combat et promeut une pensée déviante ", a déclaré le porte-parole du ministère de la Justice, Fahd al Bakran, en référence à l'idéologie d'Al Qaïda. L'Arabie saoudite a annoncé vendredi avoir inscrit les Frères musulmans, le Front al Nosra et l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) sur sa liste des "organisations terroristes ".

La justice saoudienne a par ailleurs condamné un homme à huit ans de prison pour être entré en contact avec un homme recherché par les forces de sécurité et avoir tenté d'aider des personnes blessées au cours de manifestations. Il a également été accusé d'avoir participé à la procession funéraire d'une personne tuée lors de troubles dans la province
Orientale, à majorité chiite, et avoir lancé des slogans contre le régime.